Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Articles avec #le journal d'elisabeth

Elisabeth Belaubre est la rédac’chef de la semaine

29 Octobre 2015, 12:01pm

Publié par Elisabeth Belaubre

Elisabeth Belaubre, la muse de la Galerie ZunZun

Elisabeth Belaubre, la muse de la Galerie ZunZun

Ancienne adjointe à la mairie de Toulouse, sous le mandat de Pierre Cohen, puis candidate aux dernières élections municipales, Elisabeth Belaubre a laissé un temps la politique de côté pour se consacrer à un autre projet : l’ouverture de la galerie d’art Zunzun dans le quartier Jean Jaurès. Un lieu qui prend la forme d’un café culturel où sont exposés des artistes connus ou émergents, de Toulouse et d’ailleurs. Le tout sous l’œil du parrain de la galerie, l’artiste madrilène Javier Banegas.

 

PLB ou 3ème Ligne : un métro peut en cacher un autre à Labège

Je n’aurais défendu aucun des deux projets !

La 3ème ligne de métro me parait être un projet extrêmement coûteux et ne résoudra pas le problème des transports en commun. Il y a une urgence à développer une offre efficace.

Je fais le même reproche sur le Prolongement de la Ligne B jusqu’à Labège, qui propose un service très ciblé et réduit.

Pendant la campagne des municipales, j’avais défendu un projet de micro-bus, qui permettait à la fois de relier les quartiers toulousains mais aussi les villes de l’agglomération entre elles. C’est une question de bon sens. L’idée avait beaucoup amusé au début de la campagne mais avait fini par être entendue. J’avais rencontré les deux candidats Jean-Luc Moudenc et Pierre Cohen, entre les deux tours, et ils s’étaient engagés à reprendre le projet. Si on travaille sur un bon maillage, en collaboration avec les associations de quartier, on pourrait éliminer la voiture du centre-ville en deux ans.

 

Air France : les salariés toulousains sont inquiets

Fin 2011, j’ai assisté à une réunion avec des dirigeants d’Air France qui nous ont expliqué qu’il fallait ouvrir plus de lignes, plus de destinations au départ de Toulouse et augmenter les vols de nuit. Moi qui étais très préoccupée par le problème des nuisances sonores pour les riverains, cela m’avait interpellée.

En tant qu’écologiste, je pense que nous sommes dans un monde où les moyens modernes de communication font que les gens ont moins besoin de prendre l’avion. Les dirigeants d’Air France, ces grands patrons qui pensent tout savoir mieux que tout le monde, se sont trompés ! Qui leur dit ? Est-ce que cela aura des répercussions sur leur salaire ou sur leurs primes ? Je ne cautionne pas la violence qui a eu lieu lors des négociations avec les salariés. Mais on peut comprendre l’exaspération dans cette affaire.

 

Les avocats toulousains en colère

Madame Taubira est en train de revenir en arrière sur la réforme de l’aide juridictionnelle. C’est un sujet très important, qui ouvre la boîte de Pandore. Je ne veux pas taper sur la ministre, elle essaye de faire au mieux. Mais l’aide juridictionnelle pose problème, dans sa forme. Je vais faire le parallèle avec les enseignants. J’ai été professeure, donc je connais bien le sujet. Les jeunes profs qui sortent de l’école sont envoyés dans les banlieues les plus difficiles, où les élèves sont désorientés. Ils auraient besoin de professeurs agrégés qui ont de l’expérience. De la même façon, les jeunes avocats commencent souvent leur carrière avec des dossiers de l’aide juridictionnelle. Je pense qu’on devrait imposer aux avocats expérimentés de consacrer une partie de leur temps à ces dossiers.

 

Fin de Metronews Toulouse, quid de la presse gratuite ?

Toulouse est mal pourvue en presse indépendante. La fermeture de nombreux médias n’a fait qu’aggraver la situation.

J’ai toujours eu de bonnes relations avec les journalistes de la presse gratuite, qui sont souvent plus présents sur le terrain, plus ouverts, et plus neutres. Mais on peut tout de même se demander si la presse indépendante existe vraiment. Le financement par la publicité (comme c’est le cas pour les gratuits), lie forcément les journaux. Il faut trouver d’autres moyens de soutenir la presse plurielle. Là-dessus, les élus ont leur rôle à jouer, notamment avec les annonces légales. La municipalité, par exemple, pourrait décider de répartir ces annonces entre les journaux, en estimant que la pluralité de la presse est vitale pour la démocratie.

Quand on est maire de Toulouse, on a des moyens d’action. Il faut arrêter de dire qu’on ne peut pas faire les choses. C’est ce discours qui fait monter le FN.

 

Coralie Bombail

 

Source : Le Journal Toulousain

http://www.lejournaltoulousain.fr/societe/elisabeth-belaubre-est-la-redacchef-de-la-semaine-43215

 

Lire la suite

Elisabeth Belaubre au soir du second tour des municipales à Toulouse

30 Mars 2014, 20:32pm

Publié par Elisabeth Belaubre


Soirée électorale Toulouse 30 mars 2014 par Tlse24
 

Toulouse 24 vous fait vivre la soirée des élections municipales du 30 mars 2014 en direct. Au programme analyse en plateau, duplex sur le terrain avec nos journalistes et réactions des candidats.
En partenariat avec Toulouseinfos.fr et le Journal Toulousain.

 

Alors que la défaite de Pierre Cohen n’était pas encore connue, Elisabeth Belaubre est interrogée sur son positionnement d’entre-deux tours et sur les réponses des deux candidats à notre lettre ouverte. Elle donne sa définition de la « gauche », définition dont le parti socialiste s’écarte manifestement trop pour mobiliser les électeurs toulousains. Elle rappelle que son engagement dépasse les clivages et que nous resterons mobilisés contre, notamment, le projet de deuxième rocade, mais aussi pour le lancement des microbus, pour que soit crée la première école de permaculture au domaine de Candie, ce à quoi J.L. Moudenc s’est engagé, et pour la création de six cuisines centrales de petites tailles capables de préparer des plats chauds en circuit court avec les légumes, céréales et viandes bio de la région pour toutes les écoles toulousaines.

Lire la suite

REMERCIEMENTS ET POSITIONNEMENT POUR LE DEUXIÈME TOUR

24 Mars 2014, 16:42pm

Publié par Elisabeth Belaubre

REMERCIEMENTS ET POSITIONNEMENT POUR LE DEUXIÈME TOUR

REMERCIEMENTS ET POSITIONNEMENT POUR LE DEUXIÈME TOUR

Aux Toulousaines et Toulousains qui ont donné leur voix à la liste « Le Rassemblement Citoyen », j'adresse mes remerciements sincères et ceux de tous les colistiers du Rassemblement Citoyen, du Collectif Force Citoyenne, ou sans étiquette. Nous ne pouvons pas être présents au second tour, mais notre résultat montre, après une campagne courte, très volontaire et aux moyens financiers très contraints, que ceux que nous avons rencontrés ont été intéressés par notre programme, nos engagements, mon bilan municipal et notre sincérité politique.

Nous souhaitons poursuivre la dynamique citoyenne, qui est l'avenir démocratique des prochaines années, à la place des grands partis traditionnels.

Il y aura d'autres rendez-vous électoraux, et nous seront présents.

J'appelle tous ceux qui ont trouvé nos projets intelligents, et notre initiative sincère et désintéressée, à nous rejoindre. La politique honnête et altruiste, ça existe. C'est une activité à laquelle vous pouvez prendre part avec nous, comme l'ont fait les citoyens de notre liste.

 

Notre campagne a été menée sur une série de propositions concrètes, réalisables, modestes en investissements mais ambitieuses en termes de création d'emplois et de mieux-vivre.

 

Pour le deuxième tour des municipales, en accord avec mes colistiers, j'ai envoyé à Pierre Cohen et à Jean-Luc Moudenc une lettre leur demandant de prendre position par rapport à cinq de ces projets, parmi les plus emblématiques, les plus spécifiques de notre mouvement, et les plus urgents (voir notre site) :

 

1- Remplacer l'actuelle cuisine centrale (en fin de vie) par plusieurs cuisines plus petites avec légumerie, et non par une nouvelle cuisine géante, qui est non seulement moins saine mais s'avère aussi beaucoup plus chère en fonctionnement. La décision sur ce projet est prévue pour le tout-début de mandat, et elle sera lourde de conséquences pour nos enfants pendant trente ans. De plus il faut surtout éviter que, sous la pression des lobbies, la restauration scolaire soit confiée à des sociétés industrielles privées (Sodexo, Ansamble …).

 

2- Application urgente de la Loi de 2005 sur le Handicap, avec un effort particulier sur l'emploi des personnes en situation de handicap.

 

3- Microbus : Maillage de toute la ville par un réseau de microbus (arrêt à la demande), à la place des BHNS ou de la deuxième rocade, qui sont autant de projets coûteux, avec des travaux publics disproportionnés par rapport au service attendu, ou qui vont à l'envers des politiques environnementales actuelles.

 

4- La création de la première école municipale de maraîchage biologique en permaculture, pour relancer la ceinture maraîchère biologique, et le commerce de proximité qui en découle.

 

5- La création d'une école municipale de musique, de théâtre et de danse délocalisée dans les 200 écoles de Toulouse, avec prêt gratuit d'instruments.

 

Nous rendrons publique la réponse des deux candidats, et cela vous permettra de prendre position plus lucidement, selon vos convictions, au deuxième tour.

 

Elisabeth Belaubre

Candidate tête de liste « Le Rassemblement Citoyen »

Lire la suite

Notre réaction à la démarche désespérée de la mère d'un enfant autiste

21 Mars 2014, 15:58pm

Publié par Elisabeth Belaubre

 

La liste du rassemblement citoyen, formée du Rassemblement Citoyen Toulouse et du Collectif Force Citoyenne, défend comme une priorité l'insertion des personnes handicapées dans tous les domaines de la vie en société. La ville a le devoir de tout mettre en oeuvre pour que l'accès aux loisirs, aux équipements sportifs, aux établissements culturels, et de façon générale à tous les établissements recevant du public soit garanti aux personnes handicapées. 

Cela passe aussi et avant tout par une insertion et un accompagnement garantis à l'école. C'est pourquoi nous soutenons la mère de famille qui est montée vendredi matin sur une grue, afin de dénoncer la déscolarisation de son enfant autiste, faute d'auxiliaire de vie.

La ville doit s'engager à assurer à tout enfant handicapé la possibilité de suivre une scolarité normale en engageant plus d'auxiliaires de vie, avec des contrats stables et une rémunération suffisante pour cesser de créer de la précarité. 

 

Elisabeth Belaubre

Candidate tête de liste du Rassemblement Citoyen

Lire la suite

Un passage sur Radio FMR

21 Mars 2014, 15:10pm

Publié par Le RC_TMP

Elisabeth Belaubre a fait un passage en coup de vent sur Radio FMR le 21 mars 2014 soit 2 jours avant l'échéance du premier tour des municipales à Toulouse.

Le Journaliste en bon machiste croyant avoir à faire à une faible femme de 1m52, s'est aventuré à la prendre de haut. Alors, il a eu rapidement en retour une petite tornade dans son studio.

Il se souviendra longtemps de cet interview.

Il y a eu de la "friture" sur toute la ligne :)

(voir la photo).

Un passage sur Radio FMRUn passage sur Radio FMR
Un passage sur Radio FMR

Lire la suite

Notre communiqué de presse du 21 mars 2014

21 Mars 2014, 14:55pm

Publié par Le RC_TMP

Notre communiqué de presse du 21 mars 2014

Abstentionnistes,

 

Vous serez 100 000 ce dimanche, nous dit-on, à renoncer à votre droit de vote. C’est exactement ce qu’espèrent les dinosaures du pouvoir en place. Ne leur faites pas ce cadeau !

 

La liste que je conduis, Le Rassemblement Citoyen, commence à peine, à trois jours du scrutin, à être prise en considération par les média locaux qui ont la charge de votre information objective. J’espère seulement qu’il n’est pas trop tard pour vous convaincre qu’à 100 000, si vous le voulez, c’est vous qui avez la main sur les résultats du scrutin de dimanche. En ridiculisant les sondages qui donnent déjà gagnant le maire sortant alors qu’il n’a pas daigné entrer dans un débat d’idées et de projets digne de la 4ème ville de France.

 

La crise n’est pas une fatalité. Les projets que nous vous proposons pour le prochain mandat sont une vraie alternative. En luttant contre le gaspillage de l’argent public, on peut créer des emplois et du bien-vivre à Toulouse.

 

Ne baissez pas les bras. Au contraire, retroussons-nous les manches ! On a besoin de tous !

Lire la suite

Bio Elisabeth Belaubre

20 Mars 2014, 15:25pm

Publié par Elisabeth Belaubre

 

Plus de vingt ans d’engagement en faveur de l’écologie politique

Née à Madrid, j’arrive en France à l’âge de 3 ans. Je fais des études de biologie à l’université Paul Sabatier de Toulouse, puis une thèse sur l’obésité à l’hôpital Bichat à Paris. Je deviens ensuite enseignante à Pau, la ville de mon enfance.

Je suis mariée et mère de trois fils.

Professeur de biotechnologies, consciente de la fragilité du vivant, je m’engage en politique et rejoint les Verts au début des années 1990. En 2008, je suis sur la liste de gauche plurielle qui remporte les élections municipales. Je deviens alors 3ème adjointe, en charge de la santé environnementale, de la régie agricole et de la restauration scolaire.

 

Un mandat efficace

En 2010, après une longue bataille judiciaire, j’obtiens le démontage du pylône de Bonhoure, responsable de champs électromagnétiques importants.

En charge de la restauration scolaire j’introduis 33% de produits bio dont 66% locaux dans les cantines scolaires, sans augmentation de coût. Je fais passer en bio les 270 hectares de terres de la régie agricole de Toulouse. Les enfants toulousains mangent désormais des lentilles bio et boivent du jus de raisin bio produits de leur propre ville.

 

La prise de conscience de la capacité des élus à aller beaucoup plus loin

Mais pendant ces 6 années d’élue j’ai eu l’occasion de présenter au maire Pierre Cohen plusieurs projets aboutis, testés, immédiatement réalisables, et à coût constant, pour avoir 100% de denrées bio à la cantine en achetant localement et en contribuant à structurer la filière locale bio en Midi-Pyrénées. Pierre Cohen les a refusés : le projet « légumerie » pour préparer des repas avec 100% de légumes frais bio et locaux ; le projet 100% de viande bio locale et 100% de fromage bio à la coupe pour remplacer les portions de fromages industriels.

Etant aux commandes de la cuisine centrale et en relation avec de nombreux autres élus d’autres villes, j’ai participé à la création du Réseau pour une restauration collective saine et savoureuse. J’ai eu les moyens d’évaluer et de comparer les coûts de la restauration scolaire et j’ai dénoncé le fait que les cuisines centrales de grande taille (liaison froide, repas préparés plusieurs jours à l’avance, pas de produits frais), qui étaient vendues aux maires pour faire des « économies d’échelle » font des repas qui coûtent en fait presque deux fois plus cher au quotidien que ce qu’ils coûtent dans les petites cuisines sur place dans les écoles. J’ai défendu auprès du maire le fait de ne pas renouveler cette très mauvaise expérience de cuisine centrale (une cuisine pour préparer plus de 30 000 repas) et de préférer des unités plus petites placées dans chaque secteur de la ville, équipées de légumeries pour préparer des repas frais chaque jour et en 100% bio et local. Le maire n’a pas voulu entendre, n’a pas voulu comprendre et n’a pas voulu commencer la nécessaire transition pour une autre cuisine dans les écoles à l’occasion de chaque nouvelle construction. Aujourd’hui un projet de rénovation de la cuisine centrale est lancé, au mépris du bon sens, et risquant de lier à nouveau pour de nombreuses années la ville à ce système inefficace.

Quant à la santé environnementale (champs électromagnétiques, nuisances aériennes la nuit, qualité de l’air), ma délégation d’adjointe, je me suis à nouveau heurtée au pouvoir arbitraire du maire qui ne prenait pas le temps d’étudier les alternatives possibles que je travaillais pour lui et dans l’intérêt général. Sans cesser de travailler tout au long du mandat je prenais chaque fois plus conscience du gâchis causé par le maire, et de la nécessité d’en rendre compte aux toulousains au moment de la campagne électorale.

 

La volonté de sortir de l’inertie du « si on pouvait faire autrement ça se saurait ! »

Parce que je souhaite que les toulousains aient conscience de ce bilan, et se positionnent sur ces sujets qui les concernent, j’ai décidé de me présenter à cette campagne électorale, dans une liste indépendante. Et indépendante des verts. J’ai en effet depuis peu quitté le parti des verts car je ne me reconnais pas dans un mouvement qui est toujours dans l’attente du « on fera demain ». Pendant 6 ans, peut-être pour ne pas fâcher le maire (il pourrait punir, il l’a déjà fait !) ils n’ont rien fait : les espaces verts (délégation d’une élue EELV), sont toujours traités avec des pesticides et on sait faire autrement ; les déchets (pareil) sont toujours aussi peu triés et si peu recyclés ! Et l’éco-quartier qu’un vert nous prépare sera chauffé avec la chaleur de l’incinérateur alors que dans les discours on propose de trier les déchets et de recycler pour diminuer la part de l’incinération !

 

La création du Rassemblement Citoyen

J’ai alors contribué à former, à l’initiative de Corinne Lepage, un mouvement citoyen en juin 2013 : Le Rassemblement Citoyen. Un mouvement coopératif, hors clivage gauche-droite, basé fondamentalement sur une politique de projets concrets. J’en suis vice-présidente et c’est sous ces couleurs que je poursuis aujourd’hui mon engagement politique, car plus que jamais je reste convaincue que la politique, c’est important et ça nous concerne tous.

 

Trois bonnes raisons de voter la liste « Le Rassemblement Citoyen » :

 

1- Pour ses projets transports : Parce que vous voulez des transports efficaces et souples, et non des travaux faramineux de voirie qui mobilisent tous les budgets transport (lignes BHNS, tram), et que vous avez compris l’intérêt des microbus avec arrêt à la demande pour mailler tous les quartiers : 60 lignes créées pour un tiers du prix d’une ligne BHNS, 180 pour le prix d’une ligne… on peut en créer plusieurs centaines en 6 ans et véritablement changer d’échelle l’efficacité des transports en commun ! Parce que vous voulez partager équitablement l’espace, en faisant plus encore de la place aux vélos (création d’un service de location longue durée de vélos à très bas coût, création de garages à vélos nombreux, gratuits, avec toilettes et fontaine).

 

2-  Pour ses projets pour l’emploi : Parce que vous avez compris que « l’aide à l’emploi » à travers des agences d’insertion et autres stages de rédaction de CV sont inefficaces, et que vous voulez que les budgets emploi aillent directement à l’emploi local. Parce que vous souhaitez favoriser l’agriculture biologique périurbaine, les travaux de réhabilitation écologique des logements, les commerces de proximité et l’activité des artisans, tous créateurs de nombreux emplois non-délocalisables. Parce que vous comprenez qu’il faut fractionner les marchés publics pour que les PME et TPE locales puissent y répondre (avec une clause d’embauche aidée, directement sur les quartiers où ont lieu les travaux), alors que les grosses entreprises de BTP type Bouygues, Vinci, Eiffage coûtent trop cher et emploient des travailleurs venus de loin.

 

3- Pour ses projets de gouvernance démocratique : Parce que vous êtes lassés d’un maire autoritaire, qui n’étudie pas la plupart des dossiers et prive les Toulousains d’avancées importantes. Parce que vous voulez des maires de quartier connus de tous et accessibles à tous, qui prennent leurs décisions en accord avec les associations de quartier, qui soient responsables de services publics de proximité avec des agents dédiés au quartier pour une meilleure efficacité, convivialité, et une présence rassurante : police, propreté, tranquillité, concierges et gardiens des immeubles municipaux. Parce que vous voulez utiliser facilement les salles municipales autogérées. Parce que vous voulez la transparence dans l’attribution des logements sociaux, et une vraie mixité sociale. Parce que vous voulez le droit au référendum d’initiative populaire, au niveau du quartier, de la ville, ou de la Communauté urbaine. 

Lire la suite

1 2 3 4 5 > >>