Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Articles avec #le journal d'elisabeth

À ARMES ÉGALES ?

14 Janvier 2014, 19:35pm

Publié par Elisabeth Belaubre

À ARMES ÉGALES ?
 
 
Madame, Monsieur,
 

Suite à l'erreur de l'institut de sondage BVA, qui a interrogé les Toulousains sur leurs intentions de vote (sondage publié lundi 13 janvier) en omettant de leur proposer dans leur choix la liste que je mène, pourtant déclarée et connue depuis ma conférence de Presse du 20 décembre 2013,  je vous adresse ci-joint un communiqué de Presse que je vous serai reconnaissante de bien vouloir diffuser.
E.Belaubre : la fin de l'usine Heraklès et les municipales

Je vous remercie de l'attention que vous porterez à ma demande.
Avec mes plus cordiales salutations,

Elisabeth Belaubre

Communiqué de Presse

 

À ARMES ÉGALES ?

 

Un sondage a été réalisé par le très sérieux institut BVA pour « Le Parisien » et pour « France inter », sur les intentions de vote des Toulousains aux élections municipales. Ils en ont publié les résultats ce lundi 13 janvier. Ce sondage a été repris par de nombreux médias locaux et nationaux.

Or, il « oublie » une liste officiellement déclarée depuis le 20 décembre, celle que je conduis moi-même, Elisabeth Belaubre, avec le Rassemblement Citoyen.

Ce qui signifie que les six-cents et quelques citoyens interrogés se sont entendu dire, en toute confiance, qu'il y avait sept listes déclarées sur Toulouse. Alors qu'il y en a huit. C'est un mensonge par omission, adressé à un grand nombre d'électeurs, donc une forme de propagande électorale contre la liste que je conduis.

Erreur par incompétence, intox, censure, mépris … ? Choisissez.

Mais dans tous les cas, une faute de Démocratie.

La liste que je présente est là pour dire, éclairée par mon expérience de troisième adjointe à la Mairie de Toulouse, ce que personne ne dit :

  • les dérives financières sur trop de dossiers,
  • les choix absurdes voire nuisibles aux citoyens,
  • motivés par de stupides rivalités de partis ou de personnes,
  • l'arbitraire totalitaire du maire qui ne reconnaît la pluralité qu'au moment des élections, et marche dessus le reste du temps (avec malheureusement l'accord contrit des partenaires, peu rebelles il est vrai),
  • et l'inertie,
  • et le confort des habitudes...

Je ne marche pas dans ce jeu de dupes.

Je veux parler aux Toulousains, c'est la règle de la Démocratie représentative.

Il y a les élections, donc on fait un vrai bilan :

  • Qui respecte ses engagements ?
  • Qui s'aplatit au moindre mot du Maire et ne se plaint qu'en coulisse ?
  • Qui trouve normal que les devis de travaux municipaux et métropolitains soient jusqu'à deux ou trois fois plus chers que ceux qu'on aurait dans le civil ?
  • Qui dépense 10 % de ses budgets en Audits systématiques plutôt que de se mettre personnellement dans les dossiers et sur le terrain pour se faire son propre avis ?
  • Qui s'en remet aux services techniques pour prendre les décisions au lieu d'assumer son rôle d'élu ?...

Autant de questions que les électeurs doivent poser et que je veux poser moi-même dans cette campagne.

Je veux dire tout ce que j'ai réussi à faire et comment je travaille.

Je veux montrer comment nous pouvons tous faire mieux.

Demandez-le aussi aux autres, soyez exigeants avec vos représentants !

Le programme, c'est bien, mais la réalité des actes, la sincérité des paroles, le courage de se battre contre les habitudes et l'inertie, la capacité d'inventer des solutions ingénieuses, bénéfiques et pas trop coûteuses, c'est primordial.

Je ne veux pas être privée de ma présence dans les médias.

 

Elisabeth Belaubre

Candidate tête de liste

A nos amis citoyens de Toulouse et d'ailleurs qui ont, comme nous, fort peu apprécié le fait que BVA ait occulté notre liste lors de son sondage du mois de janvier 2014, nous adressons la réponse officielle à notre requête effectuée le 14 janvier à la Commission des sondages.

 

 

 

Nous comprenons donc mieux pourquoi un ancien Maire de Toulouse fait peu de cas de ces sondages destinés à tromper la population. Nos (é)lecteurs ne seront désormais plus dupes.

Lire la suite

Municipales 2014 à Toulouse : Elisabeth Belaubre invitée de France Bleu Toulouse matin

7 Janvier 2014, 08:31am

Publié par France Bleu toulouse

Elisabeth Belaubre invitée à FBToulouse matin

Elisabeth Belaubre invitée à FBToulouse matin

Elisabeth Belaubre est à ce jour la 8e candidate au fauteuil de maire dans la ville rose. Elle mènera la liste du Rassemblement Citoyen, le mouvement de Corine Lepage. Elizabeth Bélaubre répond à Jean-Marc Perez.

[Le RC-TMP vous propose d'écouter de A à "Z"  les propos d'Elisabeth Belaubre à la source ci-dessous]

Source : France Bleu Toulouse

http://www.francebleu.fr/infos/municipales-2014-toulouse-elizabeth-belaubre-invitee-de-france-bleu-toulouse-matin-1163672

Lire la suite

[Tribune] Elisabeth Belaubre veut « rendre possible ce qui est nécessaire »

2 Janvier 2014, 20:46pm

Publié par Elisabeth Belaubre

Elisabeth Belaubre mène la liste du Rassemblement Citoyen de Toulouse pour les élections municipales de 2014

Elisabeth Belaubre mène la liste du Rassemblement Citoyen de Toulouse pour les élections municipales de 2014

En tant que 3ème adjointe chargée de la Santé Environnementale et de la Restauration Scolaire, j'ai introduit 33 % de denrées biologiques dans les cantines scolaires de Toulouse (cas unique en France à cette échelle). J'ai réalisé la Conversion en Agriculture Biologique de toutes les terres de la Régie Agricole de Toulouse (plus de 270 hectares), et depuis l'an dernier les enfants toulousains mangent régulièrement des lentilles bio de leur propre ville, et cette année ils auront du jus de raisin bio des vignes toulousaines. J'ai obtenu le démontage du Pylône de Bonhoure, responsable de champs électromagnétiques importants, ce qui était demandé vainement depuis des années par les riverains...

Les élus ont le pouvoir de « rendre possible ce qui est nécessaire » !

 

Mais des actions importantes, écologiquement et économiquement utiles, souvent fortement porteuses d'emploi, n'ont pas pu aboutir à cause des choix arbitraires du Maire, qui n'a pas la culture écologiste et qui oublie qu'il a été élu avec une liste « plurielle », dont il ne respecte pas les différentes composantes. Un court exemple ici : j'avais introduit dans les cantines du fromage à la coupe, bio, en filière courte, à la place des portions individuelles de fromage industriel sous cellophane, tout aussi cher. Mais par arbitrage du Maire, on est revenu cette année aux portions sous cellophane... Un autre : Le projet d'utiliser 100 % de boeuf bio local, en circuit court, projet techniquement abouti et encouragé par la Chambre d'Agriculture, a été refusé par le maire sans discussion... Il y a un problème de gouvernance qu'il est impératif de corriger dans le prochain Mandat.

Je propose aussi de sortir du fonctionnement technocratique, et par ailleurs laxiste en matière de dépense publique, qui est devenu la norme des institutions. Il faut donc remettre l'élu au coeur du processus décisionnel, et engager sa responsabilité dans tous les choix et dans toutes les dépenses. Un exemple aujourd'hui (j'en donnerai d'autres tout au long de la Campagne) : Celui du traitement de l'eau potable, que j'ai suivi en participant à la Commission « Eau et assainissement » de la Communauté Urbaine. J'ai découvert qu'il existait deux manières de traiter l'eau pour la rendre potable : Floculation par des sels de Fer, ou par des sels d'Aluminium. J'apprends qu'on traite l'eau des Toulousains avec des sels d'Aluminium. L'Aluminium est reconnu comme favorisant la maladie d'Alzheimer, et cette maladie progresse de manière très inquiétante. La technique a été choisie par les ingénieurs et techniciens de l'eau... A ma demande de saisie du problème, on m'a fait passer les informations utiles (avis techniques, rapports de colloques etc.) et j'ai compris qu'aucune raison économique ou technique n'empêche de choisir la floculation au Fer. Mais la question n'a pas été abordée politiquement, la Commission n'a pas débattu...

Pour le prochain Mandat, je propose d'abandonner ce dysfonctionnement technocratique, et de responsabiliser les Élus, qui doivent s'impliquer personnellement dans toutes les décisions politiques qui sont aujourd'hui banalisées comme de simples choix techniques !

En attendant, les Toulousains boivent de l'eau qui contient de l'Aluminium, « à des doses inférieures au maximum autorisé », on me rassure ! La Campagne Municipale, c'est aussi l'occasion pour les Toulousains de donner leur avis sur ce traitement de l'eau potable...

 

Tribune d’Elisabeth Belaubre, 3ème Adjointe au Maire de Toulouse

 

Source : Toulouse Infos

http://www.toulouseinfos.fr/index.php/dossiers/tribune/10099-elisabeth-belaubre-veut-rendre-possible-ce-qui-est-necessaire.html

Lire la suite

Conférence de Presse du 20 décembre 2013

20 Décembre 2013, 15:00pm

Publié par Le RC_TMP

Conférence de Presse du 20 décembre 2013

Conférence de Presse

Élisabeth Belaubre

Le Rassemblement Citoyen de Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

 

Lancement de la Campagne électorale pour les Elections Municipales de Mars 2014 à Toulouse

 

 

Le Rassemblement Citoyen de Toulouse Midi-Pyrénées  ( Le RC-TMP )

Le Rassemblement Citoyen est une coopérative politique créée en mars 2013 à l'initiative de Corinne Lepage.

Ce mouvement est fondé sur une double parité : Femmes / Hommes, et Société civile / Politiques.

Quatre valeurs fondamentales :

  • Renouveau de la Démocratie
  • Transition écologique, économique et sociale
  • Sécurité humaine
  • Europe des citoyens

 

La Charte des valeurs précise : L'éthique politique au service du citoyen, la transparence, le non-cumul des mandats et leur limitation dans le temps, le développement éco-responsable, une Europe fédérale dans laquelles les citoyens agissent en contre-pouvoir des lobbies.

Elisabeth Belaubre est Vice-présidente et Porte-parole du Rassemblement citoyen.

 

Le Rassemblement Citoyen de Toulouse Midi-Pyrénées (Le RC-TMP) a été créé en septembre 2013, avec des statuts et un fonctionnement autonomes.

Elisabeth Belaubre est l'initiatrice et la Présidente du RC-TMP.

 

 

Pourquoi je me présente avec une liste autonome

 

J'agis en faveur de l'écologie politique, c'est à dire une écologie qui ne soit pas une série de mesures ponctuelles, ou de voeux généraux imprécis et non contraignants (comme quasi tous les projets dits « durables » dont le manque d'ambition et la complaisance envers les mauvaises habitudes et les conservatismes sont affligeants). Mes projets sont donc des projets intégrés, qui articulent écologie, économie et social (donc emploi). Ce sont des projets concrets.

 

J'ai imaginé (souvent en m'inspirant des expériences innovantes d'autres territoires) et étudié rationnellement des projets forts pour la ville de Toulouse et son agglomération, dans le cadre de mes responsabilités de troisième Adjointe au Maire de Toulouse, chargée de la Santé Environnementale, de la Restauration scolaire, de la Régie Agricole de la Ville de Toulouse et des Relations avec la Chambre d'Agriculture.

Il m'a fallu inventer de nouvelles approches, avec un nouveau regard sur les problématiques étudiées, pour répondre à l'impuissance chronique de nos structures et façons de faire classiques. Les experts, personnalités qualifiées et autres habitués des centres de décision m'ont répété pendant six ans que « si on pouvait faire autrement, ça se saurait » et « c'est comme ça que tout le monde fait ».

 

C'est ainsi que :

  • L'objectif d'introduire 20 % de denrées biologiques dans les cantines scolaires (Grenelle de l'Environnement, jugé utopique autour de moi, a été atteint avec deux ans d'avance, et aujourd'hui nous sommes à environ 33 %, dont plus de 60 % en approvisionnement local. Mais pour cela j'ai piloté un énorme travail avec les agriculteurs, des groupements d'éleveurs, la Chambre d'Agriculture et en impliquant nos services de la Commande Publique, nos services Juridiques, et la Direction de la Cuisine centrale.

 

  • J'ai fait opérer à la Conversion en Agriculture Biologique de toutes les terres de la Régie Agricole (plus de 270 hectares), et depuis l'an dernier les enfants toulousains mangent régulièrement des lentilles bio de leur propre ville, et cette année ils auront du jus de raisin bio des vignes toulousaines.

 

  • Il m'a fallu une lutte acharnée contre TDF (Télé Diffusion Française) qui avait déjà gagné un procès contre la Ville avant mon mandat, pour obtenir le démontage du Pylône de Bonhoure, responsable de champs électromagnétiques importants.

 

 

J'ai étudié et préparé la mise en oeuvre de plusieurs projets tout aussi importants :

  • Approcher les 100 % de bio dans les cantines scolaires, sans modification significative des budgets de restauration, avec : Viandes bio locales filières courtes; fromages bio direct producteurs; fruits et légumes bio et locaux 100 % frais tous les jours …
  • Création de la première (en France) École de Maraîchage Biologique Municipale, avec accompagnement et aide à l'installation et à la distribution.
  • J'ai compris et vérifié, chiffre à l'appui, que le fonctionnement de la restauration collective en cuisines de petite taille est moins coûteux qu'une énorme cuisine centrale comme la nôtre, tout en générant plus d'emplois, en améliorant la qualité des repas.

 

 

Dans ces projets, je mets en avant un fonctionnement en Circuits Courts qui peut et doit s'appliquer à tous les domaines de compétences de la Ville de Toulouse.

 

Tous ces projets sont réalisables.

MAIS il me faut convaincre autour de moi, et la Municipalité sortante, dans toute ses composantes, est trop timide, conventionnelle et peu inventive par rapport aux problèmes de réorganisation profonde du tissu social et économique qu'impose la dégradation de l'environnement et de la santé humaine à cause des mauvaises habitudes de production et d'organisation sociale.

 

C'est pourquoi je souhaite que les Toulousains eux-mêmes puissent se prononcer sur les propositions que je fais.

Je souhaite être présente dans l'exécutif toulousain après mars 2014. Mais je souhaite le faire avec une confiance renouvelée des toulousains, pour pouvoir avancer mieux, plus loin et plus rapidement

 

C'est par ailleurs une exigence de la démocratie représentative : Il faut qu'à la fin de chaque mandat un vrai bilan soit présenté aux citoyens, avec ce qui a été fait, ce qui ne l'a pas été, ce qui aurait pu l'être. Et avec de nouveaux engagements, plus concrets, plus ambitieux, plus réalistes et plus bénéfiques pour la collectivité toulousaine.

 

C'est ce bilan en perspective positive mais exigeante que je souhaite présenter aux toulousains, et j'espère un dialogue réel et sincère avec tous.

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>