Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

@corinnelepage: Et si vraiment on luttait contre le FN?

7 Février 2015, 18:50pm

Publié par Corinne Lepage

@corinnelepage: Et si vraiment on luttait contre le FN?

La lecture des résultats du premier tour des élections législatives partielles dans le Doubs nous interroge profondément et ce d’autant plus que ce résultat intervient après le sondage publié à la fin de la semaine dernière mettant Marine LE PEN à 30 % dans les sondages à la présidentielle même si dans tous les cas de figure, et heureusement, elle n’est pas élue à la Présidence de la République.

La question se pose : et si on luttait vraiment contre le FN ?

Si on le faisait, on trouverait très certainement un consensus national autour de quelques mesures fortes de nature à changer la donne dans les quartiers, à l’école, dans les moyens de la police et dans ceux de la justice.

Pour ce faire, encore faudrait-il que l’UMP et le PS, à titre principal, acceptent pour une fois de faire passer leurs égos partisans à la seconde place et de donner la priorité à l’intérêt général.

Mais ce n’est évidemment pas l’intérêt de l’UMP qui ne peut se concevoir qu’en termes d’opposition avec le PS et le PS n’y pousse guère l’UMP en instrumentalisant tout ce qui pourrait apparaitre comme un consensus qui le serait au bénéfice de la majorité actuelle.

Si on s’attaquait réellement au FN et à ce qu’est le FN, les médias cesseraient de dérouler en permanence le tapis rouge à Madame LE PEN, Monsieur PHILIPPOT qui occupent les médias en permanence. C’est en mettant le FN face à ses contradictions et aux querelles intestines que le ripolinage acceptable des dicours de lénifiants des 2 accolytes qu’il faut oeuvrer. Limiter à l’immigration et à la sécurité les interventions du FN est irresponsable, quand 30% du budget des ménages passent dans l’énergie et

que les budgets d’emprunt pour les classes moyennes et les jeunes couples pésent considérablement sur les budgets. Les taux d’emprunt bas que nous connaissons aujourd’hui sont la conséquence d’une politique mené que le FN ne cesse de critiquer, pourtant peu de questions sur un taux d’emprunt 3 à 4 points plus élevés et une limitation du crédit ne sont adressées aux visages du FN.

De même peu plus de publicité est faite lorsque le Front National se trouve confronter à des affaires comme cela a été le cas avec Monsieur CHATILLON. La faiblesse, pour ne pas dire l’absence d’informations dans nombreux médias sur ce sujet laisse quelque peu interrogatif lorsque l’on sait que le Front National fait son miel de toute affaire politico-financière affectant les autres partis.

Si l’UMP et le PS voulaient réellement lutter contre le Front National, ils agiraient différemment.

A commencer par l’UMP qui ne se poserait pas la question de savoir s’il faut ou non soutenir le candidat socialiste, ne se cantonnerait pas dans un « ni ni » qui renvoie à égalité les socialistes et le FN.

A cet égard, il faut noter la prise de position courageuse de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET affirmant que les socialistes étaient des adversaires politiques mais que le FN voulait leur mort.

L’extrême gauche ne se terrerait pas dans un silence embarrassé qui s’explique à la fois par la détestation du parti socialiste et le désir de flatter un électorat qui est parfois très proche de celui du Front National.

Enfin, s’il voulait vraiment lutter contre le FN, le parti socialiste ne s’ingénierait pas à lui faciliter la vie dans les tribunes et sur les estrades.

En définitive, s’attaquer vraiment au Front National signifie l’obligation plus que jamais pour la société civile de trouver un compromis dynamique dans lequel l’immense majorité de nos concitoyens se retrouvent et qui, comme l’avait fait le CNR à la fin de la guerre, seraient en capacité de proposer un nouveau pacte républicain et social à notre pays.

Corinne Lepage

Président de CAP21LeRC

 

Source :

http://www.cap21-bourgogne.fr/article-corinnelepage-et-si-vraiment-on-luttait-contre-le-fn-125499128.html

 

Commenter cet article