Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Articles avec #echos du reseau lercitoyen

L’environnement, tout le monde s’en moque

5 Janvier 2017, 12:40pm

Publié par Corinne Lepage

L’environnement, tout le monde s’en moque

L’environnement, tout le monde s’en moque. Ce n’est pas un sujet suffisamment important pour être traité par les candidats à la présidentielle si ce n’est de manière marginale par des candidats qui pensent ainsi pouvoir récupérer quelques voix écologistes perdues… mais cela n’intéresse personne sauf quelques bobos. Et bien non. Même si ces Messieurs-car il y a bien peu de dames-ont décidé une fois pour toutes, dans le trumpisme ambiant que le sujet est sans intérêt, ils vont très vite se rendre compte que c’est eux qui sont sans intérêt pour notre avenir.

Respirer n’a pas d’importance et lorsque de nombreuses mères de famille ne supportent plus de voir les bébés de trois mois apprendre ce qu’est la gymnastique respiratoire du fait de bronchiolite et les jeunes seniors voir leurs parents étouffer sous les crises d’asthme, cela est secondaire. Les morts de la pollution atmosphérique sont 10 fois plus nombreux que les morts d’accidents automobiles.

Mais peu importe.

Tout aussi secondaire est la question de la pollution chimique dont les études commencent à montrer qu’elle réduit le QI de nos jeunes après avoir provoqué une explosion des cancers, des maladies dégénératives et peut-être augmenté les cas d’autisme. Sans intérêt pour les familles comme pour la sécurité sociale lorsque un Français sur cinq est en maladie de longue durée ! Secondaire aussi la transformation du monde économique vers l’économie du Nouveau Monde qui conduit à une véritable révolution dans laquelle économie d’énergie, santé, bien-être et rentabilité trouvent de nouveaux mariages.

Mais, il est plus sérieux évidemment de continuer à défendre le nucléaire, le diesel, les pesticides et de manière plus générale l’économie du XXe siècle. Continuons ! Nous sommes sûrs de continuer à perdre en choisissant cette voie !

 

Vous connaissez mes engagements politiques, mais ma vie ne se limite pas à de la politique politicienne. Avocate, j’ai plaidé dans de nombreuses affaires liées à la défense de notre environnement. A travers de nombreux ouvrages j’ai décrypté le monde tel qu’il est et proposé des solutions pour améliorer certes notre environnement, mais aussi les conditions de vie de ceux qui le peuplent, de tous ceux qui espèrent mieux y vivre, de vous, de moi, de nous citoyens.

Lire la suite

Parlons vrai : les 12 milliards dont personne ne parle pas…

4 Janvier 2017, 13:52pm

Publié par Corinne Lepage

Parlons vrai : les 12 milliards dont personne ne parle pas…

La primaire de la gauche, après celle de la droite, est l’occasion de formuler des propositions mirobolantes souvent très coûteuses, dont les auteurs se gardent bien d’essayer de chiffrer le montant et a fortiori de déterminer les conditions de financement. Mais il est un domaine singulièrement absent du débat et qui pourtant constitue un risque financier majeur comme un axe de développement économique majeur pour la collectivité : l’énergie.

Tout d’abord, les candidats se gardent bien d’avertir les Français de la hausse inévitable du prix de l’électricité. Les rodomontades de Ségolène Royal n’y changeront rien et force est de constater que nous ne payons pas l’électricité au prix auquel nous devrions la payer. Mais surtout personne ne parle des 12 milliards d’euros de fonds publics qui viennent ou vont être en toute confidentialité transféré à la filière nucléaire exsangue : 5 milliards de recapitalisation pour Areva auxquels s’ajoutent 4 milliards d’euros versés par la caisse des dépôts à EDF pour le rachat de la moitié de RTE auxquels s’ajoutent 3 milliards de recapitalisation en 2016 sans parler de l’abandon des dividendes qui devaient revenir à l’État pour l’année 2016. Le drame est que ces sommes sont versées pour éviter le dépôt de bilan d’Aréva et pour renflouer EDF mais qu’elles ne règlent en rien la situation financière à moyen et long terme de ces entreprises et encore moins la stratégie énergétique de la France. Est-il acceptable que des sommes pareilles soient versées sans aucun débat et que les choix stratégiques qu’elles impliquent au détriment du développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétiques ne soient pas présentés aux Français ?

Le silence assourdissant des candidats à la présidentielle sur ce thème pourtant majeur qui est celui de la stratégie énergétique de la France et de l’abandon inéluctable du tout nucléaire démontre une fois encore que ceux qui se présentent comme nos champions soit ont choisi la politique de l’autruche, soit n’ont rien compris au monde tel qu’il était aujourd’hui et ont arrêté leur pendule à 1970. Dans les deux cas, pauvres de nous !!!

Corinne Lepage

Vous connaissez mes engagements politiques, mais ma vie ne se limite pas à de la politique politicienne. Avocate, j’ai plaidé dans de nombreuses affaires liées à la défense de notre environnement. A travers de nombreux ouvrages j’ai décrypté le monde tel qu’il est et proposé des solutions pour améliorer certes notre environnement, mais aussi les conditions de vie de ceux qui le peuplent, de tous ceux qui espèrent mieux y vivre, de vous, de moi, de nous citoyens.

 

Source :

http://www.corinnelepage.fr/le-billet-hebdomadaire/

 

Lire la suite

Le passage du nucléaire au soleil. Ça vous regarde le 22 décembre 2016

22 Décembre 2016, 23:31pm

Publié par LCP

Corinne Lepage invitée par LCP le 22 décembre 2016

Corinne Lepage invitée par LCP le 22 décembre 2016

Le passage du nucléaire au soleil. Ça vous regarde le 22 décembre 2016
Le passage du nucléaire au soleil. Ça vous regarde le 22 décembre 2016
Le passage du nucléaire au soleil. Ça vous regarde le 22 décembre 2016
Le passage du nucléaire au soleil. Ça vous regarde le 22 décembre 2016

Énergie : Comment passer de l'atome au soleil?

& en débattent dans de

Lire la suite

Pollution :  « Il va falloir arrêter avec le diesel, c’est inévitable »

16 Décembre 2016, 11:56am

Publié par Corinne Lepage

Pollution :  « Il va falloir arrêter avec le diesel, c’est inévitable »

+VIDEO. Circulation alternée, élection présidentielle... Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement, est « L’Invitée des Echos ».

« L'Invitée des Echos » : voir l'émission intégrale

Alors que la circulation alternée est de nouveau de vigueur ce vendredi à Paris afin de faire face à un nouvel épisode de pollution, ce dispositif a été nettement moins respecté lors de sa dernière mise en place. Selon les estimations d'Airparif , le 6 décembre dernier, « deux fois moins de véhicules ont respecté cette mesure par rapport à mars 2014 ». Pour Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement, « on ne peut pas continuer comme ça. L'objectif n'est pas d'atteindre les seuils de pollution ou de Shanghai ».

Alors concrètement, que faire pour en finir avec ces pics de pollution ? « Il va falloir arrêter avec le diesel. C'est inévitable », estime l'avocate. « C'est incontestablement une des raisons de la très forte présence de particules fines et je rappelle que la France est en infraction au regard du droit communautaire là-dessus. (...) Pendant des années et des années, l'Etat a encouragé les gens à acheter du diesel, avec une fiscalité très avantageuse. Et aujourd'hui, on dit aux gens qu'il ne faut plus utiliser le diesel. Donc, quelque part, l'Etat est complètement responsable de cette situation ».

Par ailleurs, alors que la maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente de la région Île-de-France s'écharpent sur le sujet de la piétonisation des voix sur berges - un recours en justice ayant même été déposé -, Corinne Lepage estime : « je crois que les sujets d'environnement, ça n'existent plus vraiment. On a des sujets énergie-environnement, transport-environnement, santé-environnement... On est dans la transversalité, il faut essayer d'avoir une vue globale des choses ».

Corinne Lepage revient également sur son livre « Tous président ! » (Edition. Les Liens qui libèrent, novembre 2016) dans laquelle elle appelle la société civile à s'impliquer davantage dans la vie politique. « La manière dont les politiques le font est insupportable : c'est de l'instrumentalisation. C'est un slogan, et cela consiste à faire du casting. (...) Le jour où vous aurez la moitié du Parlement français qui sera composé de gens qui viennent de la société civile et qui n'ont pas fait l'ENA avant ou qui ne sont pas fonctionnaire (...), on en reparlera ».

Extrait n°1 -  « Il va falloir arrêter avec le diesel. C'est inévitable »

 « Il va falloir arrêter avec le diesel. C'est inévitable », estime Corinne Lepage. « C'est incontestablement une des raisons de la très forte présence de particules fines et je rappelle que la France est en infraction au regard du droit communautaire là-dessus. (...) Pendant des années et des années, l'Etat a encouragé les gens à acheter du diesel, avec une fiscalité très avantageuse. Et aujourd'hui, on dit aux gens qu'il ne faut plus utiliser le diesel. Donc, quelque part, l'Etat est complètement responsable de cette situation »

 

Extrait n°2 - Politique et société civile : Corinne Lepage craint « l'instrumentalisation »

Dans son livre « Tous président  ! », Corinne Lepage appelle la société civile à s'impliquer davantage dans la vie politique. « La manière dont les politiques le font est insupportable : c'est de l'instrumentalisation. C'est un slogan, et cela consiste à faire du casting. (...) Le jour où vous aurez la moitié du Parlement français qui sera composé de gens qui viennent de la société civile et qui n'ont pas fait l'ENA avant ou qui ne sont pas fonctionnaire (...), on en reparlera ».

 

Extrait n°3 - Corinne Lepage appelle la société civile à s'investir dans la politique

Corinne Lepage appelle à aller au-delà la fin du cumul des mandats et de la limitation des renouvellement. « Il faut supprimer la mise en disponibilité des fonctionnaires lorsqu'ils sont élus (...). Cela évite la carrière professionnelle dans la vie politique qui est une très mauvaise chose. (...) La politique doit être un moment dans sa vie, mais ça ne peut pas être toute sa vie, parce que sinon, cela devient un métier ».

 

Olivier Harmant, Les Echos
@olivblog 
 
 

Source : Les Echos

http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0211603112959-pollution-il-va-falloir-arreter-avec-le-diesel-cest-inevitable-2051142.php

Lire la suite

Corinne Lepage : "Les pics de pollution ne sont que la partie visible de l'iceberg"

10 Décembre 2016, 09:49am

Publié par Corinne Lepage

Corinne Lepage : "Les pics de pollution ne sont que la partie visible de l'iceberg"

L'ancienne ministre de l'Environnement et présidente du rassemblement citoyen Cap21 est l'invitée du Soir 3 alors qu'un sévère pic de pollution touche la France depuis plusieurs jours.

 


Corinne Lepage : "Les pics de pollution ne sont que la partie visible de l'iceberg"

 

Elle est à l'origine de la première loi sur la qualité de l'air, votée en 1996. Après plusieurs jours de pic de pollution sur l'hexagone, Corinne Lepage estime que ces épisodes d'alerte ponctuels ne doivent pas faire oublier que la problématique de la pollution aux particules fines sur les grandes villes est une préoccupation constante. Selon elle, les mesures de circulation alternée ne servent qu'à réduire de façon superficielle le niveau de pollution.

48 000 morts par an

La pollution atmosphérique est la troisième cause de mortalité en France, tuant près de 48 000 personnes par an et réduisant en moyenne de quinze mois l'espérance de vie des habitants des villes de plus de 100 000 habitants. Pour Corinne Lepage, il faut en priorité bannir le diesel, reprochant à l'industrie automobile de n'avoir pas fait les efforts pour s'adapter à la situation.

Source : France TV Info

http://www.francetvinfo.fr/meteo/particules-fines/circulation-alternee/corinne-lepage-les-pics-de-pollution-ne-sont-que-la-partie-visible-de-l-iceberg_1962645.html

 

Lire la suite

Pourquoi l'écologie est-elle la grande absente des programmes présidentiels ?

9 Décembre 2016, 09:55am

Publié par France Culture

La tour Eiffel dans le "smog", à Paris, le 5 décembre 2016

La tour Eiffel dans le "smog", à Paris, le 5 décembre 2016

 

Depuis Noel Mamère en 2002, aucun des candidats écologistes n’a pu franchir le seuil des 5% lors d’une élection présidentielle, et 2017 ne devrait pas faire exception puisque les sondages créditent actuellement le candidat ‘’vert’’ de moins de 2% des voix.

Enjeu majeur de notre temps, l’écologie ne parvient pas à trouver de traduction politique aux préoccupations qu’elle avait su faire naître, un temps, chez les électeurs. Reléguée derrière la crise économique et les problématiques identitaires dans le rang des priorités des Français, l’écologie n’est plus un thème porteur pour les politiques qui ne la défendent plus que peu ou du bout des lèvres.

Intervenants

  • Chantal Jouanno : Sénatrice UDI de Paris. Ministre des sports (2010-2011)
  • Corinne Lepage : Ex-députée européenne, présidente du Rassemblement citoyen Cap21, ancienne ministre de l'Environnement

Lire la suite

Quel gouvernement va enfin faire de la santé publique une priorité?

6 Décembre 2016, 09:59am

Publié par Corinne Lepage

Corinne Lepage

Corinne Lepage

S'il fallait un slogan aux mesures et non mesures qui sont actuellement prises par un gouvernement qui visiblement n'a comme seule préoccupation que la future élection présidentielle, celui de: "la santé publique .... connais pas" pourrait être le bon.

 

S'il fallait un slogan aux mesures et non mesures qui sont actuellement prises par un gouvernement qui visiblement n'a comme seule préoccupation que la future élection présidentielle, celui de: "la santé publique .... connais pas" pourrait être le bon.

 

Commençons par le plus invraisemblable: le refus de Ségolène Royal d'appliquer la loi sur l'air. Certes, pour l'avoir fait voter, j'ai encore à l'esprit les jeux de mots faciles de la députée de l'époque Ségolène Royal: "elle est pleine d'air, votre loi sur l'air". Voilà cinq jours que Paris vit sous une pollution incompatible avec des objectifs de santé publique corrects. Il n'y a pas que Paris puisque Lyon est dans la même situation. La maire de Paris Anne Hidalgo a demandé depuis trois jours des mesures concrètes. Elles lui sont refusées par le préfet qui exécute bien entendu les instructions de la ministre. Sans doute, tresser des colonnes de fleurs à Castro est plus médiatique que de s'occuper de la pollution parisienne et a fortiori, chercher à obtenir une nomination au programme des Nations Unies pour le développement est plus valorisant que d'exercer des fonctions ministérielles permettant tout simplement aux Français de respirer. Il n'en demeure pas moins que ce faisant, la ministre viole ouvertement les dispositions sur les mesures d'urgence de la loi sur l'air qui sont désormais codifiées, sans changement, sous l'article L 223-1 du code de l'environnement.

 

Le texte dispose: "aucun épisode de pollution lorsque les normes de qualité de l'air mentionné à l'article L 221 ne sont pas respectées ou risquent de ne pas l'être, le préfet... prend des mesures propres à limiter l'ampleur et les effets de la pointe de pollution sur la population". De ce texte qui ne nécessite aucun décret d'application, il faut retenir deux éléments simples: il faut agir dès lors qu'il y a une simple menace de pollution et les mesures à prendre sont une obligation et non pas une option. Autrement dit, en ne faisant rien ou quasiment rien (car réduire la vitesse de 10 ou 20 km sur le périphérique ne change pas grand-chose) l'État c'est-à-dire le préfet et la ministre commettent une faute. Peut-on considérer qu'il s'agit d'une mise en danger délibérée de la vie d'autrui?

 

Un arrêt du 25 juin 1996 de la Cour de cassation a jugé que non en se basant sur un décret du 13 mai 1974 qui laissait au préfet toute liberté d'appréciation dans la mise en œuvre de procédures d'alerte et n'imposait aucune obligation particulière de sécurité. La problématique n'est plus la même aujourd'hui avec les dispositions de la loi LAURE ou loi Lepage qui crée des obligations en face du droit à respirer un air qui ne nuise pas à sa santé reconnu à l'article L 220–1. En toute hypothèse, ce refus, réitéré à plusieurs reprises, de la ministre de l'environnement de réduire la circulation dans Paris les jours de forte pollution, malgré la demande de la maire, est incompréhensible et injustifiable. Il aura donc fallu attendre cinq jours de pollution d'affilée pour qu'une mesure soit prise alors qu'elle aurait dû l'être avant même que ne commence l'épisode de pollution puisqu'il était attendu.

 

Tout aussi injustifiables sont les mesures prises par le ministre de l'agriculture Stéphane le Foll pour permettre l'usage de produits toxiques. Selon le journal le lanceur (5 décembre 2016) 82 dérogations d'utilisation de pesticides auraient été délivrées entre le 12 août 2015 et le 17 janvier 2017. Il s'agit de produits interdits retirés du marché mais autorisés pour une période de quatre mois c'est-à-dire précisément pendant la période de culture. C'est notamment vrai pour un pesticide mis en cause à propos de l'autisme, le chlorpyfiros.

De la même manière, comment comprendre que l'épandage de pesticides puisse être envisagé dans une bande comprise entre 5 et 30 mètres des habitations au motif avancé par une partie de la profession agricole qu'elle perdrait cette bande de cultures? Comment comprendre également que les mêmes se battent pour que les salariés agricoles puissent pénétrer plus rapidement sur des parcelles qui viennent d'être traitées par des produits cancérigènes mutagènes et repro-toxiques?

Dans un pays où certains prétendent que le principe de précaution bride de manière massive l'économie, on constate qu'en réalité le principe de prévention le plus élémentaire n'est même pas appliqué.

Par le fait ceci explique sans doute que les dépenses de maladie sont très modestes, que le coût de la sécurité sociale est très réduit, que la croissance vertigineuse des maladies liées aux pesticides et aux perturbateurs endocriniens est sans incidence et que les dizaines de milliers de morts liés à la pollution atmosphérique ne comptent pour rien!

Quand aurons-nous des politiques qui feront de la santé publique un impératif premier?

 

Source : Huffington Post

http://www.huffingtonpost.fr/corinne-lepage/quel-gouvernement-va-enfin-faire-de-la-sante-publique-une-priori/

 

 

 

 

Lire la suite

«DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HUMANITÉ», DE CORINNE LEPAGE (LE CHÊNE) - DANS QUELLE ÉTA-GÈRE

5 Décembre 2016, 09:25am

Publié par Corinne Lepage

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>