Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Articles avec #dans la presse

Le b@romètre à Toulouse : une campagne intense mais sans buzz

3 Février 2014, 13:59pm

Publié par France Info

e Réputation des 9 listes connues au mois de février 2014

e Réputation des 9 listes connues au mois de février 2014

 

Pour Votre France Info, le b@romètre France Info-Semiocast en partenariat avec l'Observatoire du webjournalisme se penche sur la campagne des municipales à Toulouse. Et pour en parler Bernard Thomasson reçoit Jean-Marc Perez, rédacteur en chef de France Bleu Toulouse, Jean-Claude Soulery, rédacteur en chef de la Dépêche du Midi et Arnaud Mercier, animateur de l'Observatoire du webjournalisme.

Jusqu'à présent, c'est le candidat UMP-MoDem-UDI qui mène la campagne sur les réseaux sociaux © Maxppp

Toulouse fait partie des quelques villes de notre baromètre où le challenger arrive en tête sur Twitter.

Une avance du candidat UMP-UDI qui peut s'expliquer en partie par une campagne lancée plus tôt (premier meeting le 16 janvier alors que le maire sortant a présenté la liste le 20) et une activité plus intense de ses supporters sur le site de micro-blogging. D'ailleurs quatre des cinq adresses URL les plus partagées le concernent. En tête, un message du candidat lui-même :

 

 

Même si Pierre Cohen a tendance à refaire son retard avec 23% des tweets consacré à son lancement de campagne dans notre classement thématique, l'hacktivisme est bien du côté de l'ancien maire. Jean-Luc Moudenc possède une chaîne Dailymotion avec les images intégrales de son meetinf et des petites vidéos facilement partageables sur les réseaux sociaux. 

Mais "l'hacktivisme" (l'activisme sur réseau social numérique) est incontestablement du côté de l'ancien maire. Jean-Luc Moudenc possède une chaîne Dailymotion avec les images intégrales de son meeting mais aussi avec des petits extraits bien choisis de moins d'une minute, faciles à faire circuler sur ses comptes Twitter et Facebook. Du coup, sa chaîne compte déjà un total de 49 425 vues pour toutes ses vidéos, loin devant le résultats des huit vidéos postées sur la chaîne YouTube de son rival Pierre Cohen (TLSE2014TV).

Une avance qui peut également s'expliquer par la volonté du socialiste de bénéficier de sa stature de maire sortant le plus longtemps possible. D'ailleurs, il lance sur ses comptes Twitter et Facebook un appel à la mobilisation pour participer à sa campagne électronique, le 1er février seulement. Cependant, s'il n'a qu'un peu plus de 500 abonnés sur son compte @PCohen2014, plus de deux fois moins que son principal adversaire, il compte plus de 6000 likes sur sa page Facebook et fait donc un peu mieux que son rival de droite.

De son côté, la dissidente UDI Christine de Veyrac, a dépassé les 1900 followers et qu'elle a déjà posté beaucoup de messages. Particularité également notable : le candidat du Front National, Serge Laroze, qui a un blog, qui est crédité dans un premier sondage de presque 10% des voix, n'a pas de compte Twitter propre, voilà pourquoi il échappe à notre radar.

"Le terrain, le terrain, le terrain !"

Toulouse connaît souvent des résultats serrés dans les urnes et la ville est considérée comme gagnable par l'UMP. 

"Une seule recette pour cette campagne municipale : du terrain, du terrain, du terrain !" 

L'essentiel des tweets est donc logiquement consacré aux activités de campagne des candidats, sous des formes diverses. On encourage les vertus militantes en relayant leurs actions :

On fait état des activités de terrain du candidat :

Les militants sur le terrain 

On expose des éléments de son programme, ses lignes directrices :

On tente d'y créer des polémiques, comme l'a fait Christine de Veyrac en réponse à l'autosatisfaction affichée de son rival à droite qui vient d'obtenir le soutien du parti de Christine de Veyrac.

Réponse très offensive :

Mais notre B@romètre révèle qu'aucun élément de programme ne dépasse 1% des tweets, montrant ainsi, y compris pour le thème des transports, qui demeure le plus discuté, qu'aucun des candidats n'a encore réussi à mobiliser ou faire le buzz autour de ses propositions. 

 

Source :  France Info

http://www.franceinfo.fr/politique/votre-france-info/le-b%40rometre-a-toulouse-une-campagne-intense-mais-sans-buzz-1304995-2014-02-03#

 

Notre réaction à chaud

 

L'infographie ci-dessus présentait initialement une petite erreur que nous avons signalée à @franceinfo (sur Twitter). Elle a été corrigée sans délai, ceci explique notre réaction.

 

 

 

Chère Lectrice, cher Lecteur, si l'avenir de Toulouse vous concerne, agissez ! Même sans faire le buzz :)

Nous sommes à votre écoute. Tous nos articles sont là pour recevoir vos critiques et surtout vos projets afin de rendre possible ce qui vous semble nécessaire pour Toulouse dès demain.

Utilisez notre fiche contact ou envoyez vos courriels à cette adresse : rcitoyentoulouse@gmail.com

 

 

Lire la suite

L'Isle-Jourdain. Ce soir, le Rassemblement Ecocitoyen invite à débattre

25 Janvier 2014, 03:48am

Publié par La Dépêche du Midi

Alexis Boudaud tête de liste à Auch, Elisabeth Belaubre tête de liste à Toulouse, Jean-Luc Davezac tête de liste à L’Isle-Jourdain, Mélanie Bourgeois

Alexis Boudaud tête de liste à Auch, Elisabeth Belaubre tête de liste à Toulouse, Jean-Luc Davezac tête de liste à L’Isle-Jourdain, Mélanie Bourgeois

Le Rassemblement Ecocitoyen a été officiellement créé le samedi 18 janvier, à L’Isle-Jourdain. «Ce mouvement politique a pour but d’apporter un souffle frais lors des élections municipales. Il s’agit d’un rassemblement de citoyens qui souhaitent faire de la politique selon des principes éthiques, et pour défendre les valeurs de justice, d’équité et de respect de l’environnement et des populations.

Le Rassemblement Ecocitoyen compte 32 membres fondateurs, présents pour l’occasion à L’Isle-Jourdain», indique Jean-Luc Davezac, conseiller municipal et tête de liste à L’Isle-Jourdain ; il était entouré d’Alexis Boudaud, tête de liste à Auch, et d’Elisabeth Belaubre, 3e adjointe au maire à Toulouse, responsable du Rassemblement Citoyen Midi-Pyrénées et tête de liste dans la capitale régionale. Une réunion d’information et de débat aura lieu aujourd’hui, à 20 h 30, à la mairie.

La Dépêche du Midi

 

Source :

http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/25/1802527-isle-jourdain-soir-rassemblement-ecocitoyen-invite-debattre.html

 

Lire la suite

Municipales 2014. L’absence d’Elisabeth Belaubre dans le sondage est « une faute de Démocratie »

16 Janvier 2014, 18:33pm

Publié par Toulouse Infos

Municipales 2014. L’absence d’Elisabeth Belaubre dans le sondage est « une faute de Démocratie »

Ce lundi, un sondage BVA pour le quotidien Aujourd'hui en France et France Inter a confirmé l’avantage de Pierre Cohen sur son adversaire Jean-Luc Moudenc. A coté des deux poids lourds, l’institut a pris la liberté de proposer une hypothètique  d’une liste d’extrème gauche pas encore déclarée alors qu’Elisabeth Belaubre, candidate depuis fin décembre, a été oubliée.

 

Réalisée du 7 au 9 janvier par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 612 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population de Toulouse (quotas par sexe, âge et profession du chef de famille), ce sondage « oublie une liste officiellement déclarée depuis le 20 décembre, celle que je conduis moi-même », dénonce Elisabeth Belaubre, candidate du Rassemblement Citoyen. « Cela qui signifie que les six-cents et quelques citoyens interrogés se sont entendu dire, en toute confiance, qu'il y avait sept listes déclarées sur Toulouse. Alors qu'il y en a huit. C'est un mensonge par omission, adressé à un grand nombre d'électeurs, donc une forme de propagande électorale contre la liste que je conduis ».

« Erreur par incompétence, intox, censure, mépris … ? Choisissez. Mais dans tous les cas, une faute de Démocratie. La liste que je présente est là pour dire, éclairée par mon expérience de troisième adjointe à la Mairie de Toulouse, ce que personne ne dit : les dérives financières sur trop de dossiers, les choix absurdes voire nuisibles aux citoyens, motivés par de stupides rivalités de partis ou de personnes, l'arbitraire totalitaire du maire qui ne reconnaît la pluralité qu'au moment des élections, et marche dessus le reste du temps (avec malheureusement l'accord contrit des partenaires, peu rebelles il est vrai), et l'inertie, et le confort des habitudes... », écrit Elisabeth Belaubre dans un communiqué.

 

Source :  Toulouse Infos

http://www.toulouseinfos.fr/index.php/dossiers/breves/10180-municipales-2014-labsence-delisabeth-belaubre-dans-le-sondage-est-l-une-faute-de-democratie-r.html

 

Lire la suite

L'Interview d'Elisabeth Belaubre

9 Janvier 2014, 15:11pm

Publié par Aurélie Renne

Elisabeth Belaubre mène la liste présentée aux Elections Municipales de Toulouse par Le Rassemblement Citoyen Toulouse & Midi-Pyrénées

Elisabeth Belaubre mène la liste présentée aux Elections Municipales de Toulouse par Le Rassemblement Citoyen Toulouse & Midi-Pyrénées

Elisabeth Belaubre est à ce jour la 8e candidate aux municipales. Elle mènera la liste du rassemblement citoyen, le mouvement de Corinne Lepage et promet une campagne de terrain très active.

Vous vous êtes déclarée candidate tard, pourquoi ?

C’est vrai, mais j’ai été potentielle candidate très tôt ! En fait, je n’ai jamais exclu de faire une campagne avec Pierre Cohen dès le premier tour. Or, je n’ai pas eu de réponse positive et le 20 décembre était ma date butoir. Cela nous a convaincus qu’on n’avait plus de temps à perdre et qu’il fallait démarrer une campagne de terrain très active.

Que vous évoque ce refus ?

(Rires) un silence en retour ! Cela m’a beaucoup surprise et ça reste un regret. J’ai sûrement été trop exigeante, mais je ne pouvais pas faire atteinte à mes convictions. Une campagne franche où on reconnait la pluralité aurait été bien, c’est dommage.

Rejoindre EELV était inenvisageable ?

Complètement. En tant qu’écologiste, j’ai toujours les mêmes désaccords profonds avec EELV et je ne regrette absolument pas de m’être démarquée. Ils sont beaucoup trop attentistes.

Quels sont vos atouts dans cette courses aux municipales ?

Mon expérience aux côtés de Pierre Cohen, qui m’a permis d’aller à la pêche aux bonnes pratiques. Je démarre sur six années de travail. Je sais d’où on vient et jusqu’où on peut aller. Face à EELV, j’ai le mérite de vouloir agir de suite, sans attendre demain pour des projets concrets.

Quelles sont les priorités de votre programme ?

Retrouver les circuits courts et les petits commerces de quartiers, une restauration scolaire de qualité, avec des produits frais, bio et locaux. Créer la première école de maraîchage biologique municipale. Côté transports, arrêter de voir trop grand car une troisième ligne de métro accaparerait tout le budget sans rien changer concrètement. Il faut rendre les transports en commun assez confortables et économiques pour que les Toulousains choisissent d’eux-mêmes de laisser leur voiture. Quant à la sécurité, c’est un problème crucial qu’il faut prendre à la racine en rassurant les Toulousains par une présence humaine et de terrain et en reliant éducation et culture.

Quel est votre objectif pour ces élections ?

Etre dans l’exécutif au prochain mandat.

Pensez-vous que cette campagne sera respectueuse ?

Oui. C’est obligé. Ce serait un manque de respect vis-à-vis des Toulousains que de passer son temps à se critiquer les uns les autres alors que la campagne électorale est le second volet de la démocratie représentative. Donc il faut respecter ce droit des Toulousains d’avoir un bilan objectif vrai de ce qui a marché ou non.

Propos recueillis par Aurélie Renne

CV

Profession : professeur des lycées en biotechnologies

Actuellement adjointe à l’environnement, la santé et la restauration

2001 : conseillère municipale à Pau

2008 : élue tête de liste des Verts

2012 : quitte EELV

 

Source : le journal toulousain.fr

http://www.lejournaltoulousain.fr/politique/elisabeth-belaubre-mon-objectif-etre-dans-lexecutif-au-prochain-mandat-2-30764

Lire la suite

Municipales : qui sera le prochain maire de Toulouse ?

7 Janvier 2014, 08:46am

Publié par Lionel Laparade

Municipales : qui sera le prochain maire de Toulouse ?

À onze semaines du premier tour du scrutin municipal, le décor électoral est planté : les électeurs Toulousains pourraient avoir à choisir parmi huit listes, de la gauche de la gauche à l’extrême droite.

À moins de trois mois du prochain scrutin municipal, le décor électoral est théoriquement planté à Toulouse où doivent s’affronter pas moins de huit listes qui recouvrent la totalité du spectre politique, de la gauche de la gauche à l’extrême-droite. Huit listes, dont cinq issues plus ou moins du camp de Pierre Cohen. A la différence de 2008, le socialiste n’a pas réussi la grande alliance dès le premier tour qui avait sans doute contribué - grâce à la dynamique du rassemblement - à la victoire de la gauche après 37 ans de défaites et de purgatoire dans l’opposition. Les temps ont changé, et ce qui divise les composantes de gauche est à nouveau devenu plus fort que ce qui les a unies un jour de mars 2008, quand la Ville rose n’a jamais si bien porté son nom… À la décharge du maire sortant, Pierre Cohen n’est pas seul en cause dans cet éclatement du bloc de gauche. L’élection de François Hollande, l’exercice délicat du pouvoir dans un gouvernement pluriel, la crise économique et la chute vertigineuse de la popularité du couple exécutif sont autant de raisons qui, ajoutées aux problématiques locales, expliquent ce renversement de stratégie électorale entre 2008 et 2014. Adossé aux radicaux et aux communistes, Pierre Cohen ne sera donc pas seul à convoiter les suffrages des électeurs de son camp le dimanche 23 mars. A sa gauche, Jean-Christophe Sellin, tête de la liste «A Toulouse, place au peuple», soutenue par Jean-Luc Mélenchon. Puis les écologistes d’EE-LV amenés par le couple Antoine Maurice-Michèle Bleuse. Partie très tard en campagne, Elisabeth Belaubre, actuelle troisième adjointe de Pierre Cohen et transfuge d’EE-LV convoite également le vote vert sous l’étiquette du «Rassemblement Citoyen» initié par Corinne Lepage. Ira-t-elle jusqu’au bout ? En congé de son parti, le PRG, le sénateur Jean-Pierre Plancade se pose enfin en candidat de consensus et d’unité, à la tête d’une liste sans étiquette baptisée «Aimer Toulouse», mais porteuse des valeurs du radical-socialisme.

Duel ou triangulaire au second tour ?

L’homme du rassemblement, ce serait donc lui, ou en tout cas s’efforce-t-il de l’incarner en conduisant une liste d’union de la droite ouverte à la société civile.

Depuis sa défaite en 2008, Jean-Luc Moudenc ne rêve que de cette revanche qu’il a patiemment échafaudée en s’emparant d’abord de la présidence de l’UMP 31, puis en devenant député de la 3e circonscription. L’ancien maire de Toulouse qui n’aspire qu’à le redevenir, n’a rien laissé au hasard. Il se heurte pourtant à la concurrence de Christine de Veyrac dont il croyait s’être débarrassé en prenant les commandes des instances départementales de l’ancien parti présidentiel. C’était sans compter sur l’arrivée de l’UDI dans le paysage politique. Centriste de formation, l’eurodéputée est revenue à son ancienne famille et obtenu l’investiture de la fédération conçue par Jean-Louis Borloo. Elle se défend de vouloir régler ses comptes avec celui qui l’a chassée de l’UMP et évoque plutôt sa volonté de «faire de la politique autrement» comme le carburant de la nouvelle trajectoire électorale. Reste le Front national et son candidat, Serge Laroze, dont on ignore encore tout de sa liste et de son programme pour Toulouse.

Que sortira-t-il des urnes ? Les résultats des 23 et 30 mars le diront, bien entendu. D’ici là, rappelons les résultats du dernier sondage réalisé fin octobre à Toulouse par l’Ifop. L’institut donnait alors le socialiste Pierre Cohen vainqueur à 54 %, contre 46 % pour Jean-Luc Moudenc dans l’hypothèse d’un duel de second tour. Il mettait aussi les électeurs en garde sur une éventuelle triangulaire dans le cas où, comme le suggérait le sondage, le FN atteindrait le seuil des 10 % et pourrait se maintenir…

 

Source : La Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/07/1789366-municipales-qui-sera-le-prochain-maire-de-toulouse.html

Lire la suite

<< < 10 11 12 13 14 > >>