Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

#ParlonsVrai : arrêtez de banaliser le FN.

6 Février 2017, 13:34pm

Publié par Corinne Lepage

Marine Le Pen © AFP

Marine Le Pen © AFP

Il est indéniable que le résultat de la présidentielle est extrêmement ouvert.

Mais pour autant, présenter des sondages comme si Marine Le Pen était obligatoirement au deuxième tour traduit exactement les mêmes travers que ceux qui se sont produits pour les deux primaires des républicains et du PS. Le duo de deuxième tour n’a eu lieu. Les sondages devraient donc offrir d’autres deuxièmes tours et mesurer la capacité des différents candidats capables d’être au deuxième tour de battre Marine Le Pen si en définitive elle y figurait. Ce serait déjà un bon indicateur du candidat le mieux à même d’assurer l’échec de la Candidate du Front National.

En second lieu, il serait bon que l’accent soit mis sur le programme économique et social de Marine Le Pen, aussi incohérent que celui de Jean-Luc Mélenchon et dont certaines orientations sont très voisines sur l’Europe notamment. Le caractère totalement irréaliste, non financé, des propositions devraient faire l’objet d’un questionnaire systématique de la part des intervieweurs.

En troisième lieu, les vieilles lunes du Front National et la proximité entre le discours de la fille et celui du père devrait être beaucoup plus soulignée. De même, les comportements, les cris de haine des meetings doivent être soulignés car ils rappellent fâcheusement des souvenirs qu’on voudrait bien oublier. Enfin, au concours du « plus c’est gros, plus ça passe » un Pinocchio d’or devrait être attribué à Marine Le Pen et ceux qui l’entourent. En commençant par Florian Philippot qui trouve inadmissible le maintien de François Fillon qui pour le moment n’est pas incriminé, mais affirme haut et fort que si elle est mise en examen Marine Le Pen ne retira pas sa candidature. De même, prétendre se battre contre le fric de droite et le fric de gauche quand on participe de la PME Le Pen (voir pour plus d’informations « Dans l’enfer de Montretout » par Olivier Beaumont), il faut oser. Pourtant, personne ne se risque à poser de questions… sauf la Haute autorité pour la transparence ce qui lui a valu une plainte bonne et due forme de Madame Le Pen… un scandale assez inaperçu.

Mais la responsabilité de cette banalisation est aussi politique. Maintenant que l’UMPS a volé en éclats, il n’est plus possible de crier au complot de ces deux entités. Dès lors comment expliquer que tous les responsables politiques n’aient pas immédiatement répliqué à l’affirmation de Marine Le Pen selon laquelle, en cas de victoire, elle constituerait un gouvernement d’union nationale. Il faudrait au contraire affirmer haut et fort qu’aucun responsable politique appartenant à une formation républicaine ne participerait un tel gouvernement qui ne pourrait donc se prévaloir de quelque unité nationale que ce soit.

Chacun a sa responsabilité dans l’histoire qui est en train de s’écrire et qui sera lourde de conséquence dans l’hypothèse heureusement très faible que Marine Le Pen gagne la présidentielle

 

Vous connaissez mes engagements politiques, mais ma vie ne se limite pas à de la politique politicienne. Avocate, j’ai plaidé dans de nombreuses affaires liées à la défense de notre environnement. A travers de nombreux ouvrages j’ai décrypté le monde tel qu’il est et proposé des solutions pour améliorer certes notre environnement, mais aussi les conditions de vie de ceux qui le peuplent, de tous ceux qui espèrent mieux y vivre, de vous, de moi, de nous citoyens.

 

 

 

Commenter cet article