Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

#ParlonsVrai : vive l’ECOLONOMIE

6 Janvier 2017, 17:07pm

Publié par Corinne Lepage

#ParlonsVrai : vive l’ECOLONOMIE

Le salon de Las Vegas, haut lieu de la connectique, est une occasion-et tant mieux–de vanter le savoir-faire français puisque notre délégation serait la troisième après la délégation américaine et la délégation chinoise.

C’est la démonstration de notre capacité, comme français comme européen, à être aux premières loges de l’anticipation et de l’invention. Mais par quel coup du sort, ce que nous sommes capables de faire pour la connectique sommes- nous incapables de le faire pour les technologies de l’écolonomie c’est-à-dire du mariage réussi de l’économie et de l’écologie. Tout simplement parce que nos dirigeants continuent à penser que tout se règle par la technique, que les infrastructures les plus grosses dans le domaine énergétique sont les meilleures et qu’enfin, si savoir-faire français il y a, il ne peut se trouver que dans la filière nucléaire et les industries traditionnelles. Ceci explique non seulement notre retard colossal, mais encore nos choix économiques et financiers absurdes qui conduisent à ce que nous ne disposions pas d’une grande filière française dans les des énergies renouvelables. EDF a soigneusement tué tout ce qui pouvait dépasser ; les découvertes et technologies mises au point par l’Inès (institut du solaire de Chambéry dépendant du CEA) notamment grâce à cet homme remarquable qu’est Jean Therme n’ont jamais eu réellement de grands débouchés industriels faute de financement. Et pendant que la Chine met sur la table 360 milliards dans les clean Tech pour créer 13 millions de nouveaux emplois, la France met 12 milliards d’euros dans la filière nucléaire pour essayer de sauver les emplois existants…. Avec le diesel, qui nous a fait perdre 15 ans pour mettre en place des filières hybrides, le nucléaire qui va nous faire perdre 30 ans pour aller vers le renouvelable, les pesticides à outrance qui condamnent nos sols, nos eaux, nos agriculteurs et tous les consommateurs à terme, nous sommes incapables de faire les choix économiques du Nouveau Monde.

La campagne présidentielle n’est-elle pas le moment rêvé pour orienter différemment notre modèle économique, prendre en considération la vérité économique et écologique des prix, accepter comme un fait les nouveaux prix du marché énergétique et créer les emplois et les activités dans les nouveaux domaines au lieu de chercher simplement à sauvegarder –en étant certain de ne jamais pouvoir y parvenir–l’économie du passé ?

 

Vous connaissez mes engagements politiques, mais ma vie ne se limite pas à de la politique politicienne. Avocate, j’ai plaidé dans de nombreuses affaires liées à la défense de notre environnement. A travers de nombreux ouvrages j’ai décrypté le monde tel qu’il est et proposé des solutions pour améliorer certes notre environnement, mais aussi les conditions de vie de ceux qui le peuplent, de tous ceux qui espèrent mieux y vivre, de vous, de moi, de nous citoyens.
 
Source :

 

Commenter cet article