Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Nouvelle Vie

16 Décembre 2015, 12:05pm

Publié par François DAMERVAL

Conseil Régional Ile de France

Conseil Régional Ile de France

Toute la journée du deuxième tour des régionales, je n’ai pu m’empêcher de penser aux événements qui avaient eu lieu 1 mois plus tôt et à ceux dont les vies ont été brisées par la folie de mouvements intégristes. Dans la soirée les minutes se sont égrainées jusqu’à 21h20, nous n’avions pas encore les résultats des régionales en Ile de France, mais depuis ces tragiques événements, je ne peux m’empêcher de me dire qu’un résultat électoral ne sera jamais qu’une alternance ou la continuité d’un travail engagé comparativement au nombre de vies brisées.

 

Et puis le verdict est tombé et c’est Valérie Pécresse qui remporte la région capitale. Cette région, riche de son intelligence, de sa diversité, avec un niveau d’équipement exceptionnel, plutôt bien gérée, même si je soutenais un projet bien différent avec Emmanuelle Cosse pour la qualité de vie et le bien-être des franciliens bascule vers la droite. Je suis élu mais je siégerai dans l'opposition. Qu'à cela ne tienne !!!

 

Je sais d’où je viens et je sais ce que je défendrais durant ce mandat. D’où je viens c’est ma famille et mes amis mais aussi une femme qui compte beaucoup dans ma vie et avec qui nous venons de passer 10 ans à collaborer ensemble à savoir Corinne Lepage. Les valeurs qui sont les miennes je les mettrai à profit de tous les franciliens pour défendre leurs libertés, de manière solidaire, pour l’égalité réelle, pour ce qui fait société. J’aurai à cœur de porter la laïcité au sein de l’institution face à quelques individus qui siégeront au sein du Conseil régional et qui ont perdu le sens des fondamentaux de la République. Maintenant que l’élection a eu lieu, la démocratie peut commencer –et reprendre le pas sur une médiacratie de surenchère- avec une majorité et une opposition qui auront chacune leur rôle. Pour ma part je souhaite être constructif, que ce soit sur les questions de formation professionnelle, de gestion des fonds européens, d’engagement de la transition énergétique et économique vers le nouveau monde, sur la qualité de vie des franciliens, sur l’égalité des territoires ou sur toutes les solidarités.

 

J’ai une pensée toute particulière pour mes colistiers de premier tour qui n’ont pas été élus et en particulier Elise Lowy, Jacques Picard, Marie-Pierre Digard et Zine-Eddine M’Jati, et puis au deuxième tour Rodéric Aarse et Alexis Prokopiev, mais aussi pour tous ceux qui ont fait campagne au sein d’EELV et au sein du parti CAP21/Le Rassemblement Citoyen dont je suis évidemment adhérent.

 

C’est au sein du groupe « EELV et apparentés – rassemblement des écologistes et citoyens » que je conduirais des actions avec des personnes de très grande qualité à commencer par Emmanuelle et Mounir qui ont été les artisans de l’accord des écologistes et de cette campagne. Et puis, pour avoir fait 6 mois de campagne avec eux Pierre, Marie-Odile, Julien, Corinne, Mohamed, Bénédicte, Juliette, Samia, Annie, Frédéric et Ghislaine seront autant d’atouts pour porter haut et fort un changement d’ère qui respecte le travail entrepris avant et la nécessité d’aller de l’avant pour nos concitoyens.

 

En Essonne, je sais combien les problématiques sont nombreuses sur l’économie, le travail, le logement, les transports, l’éducation et l’environnement. Je sais que nous ne serons pas beaucoup au sein de l’assemblée pour éviter d’engager des erreurs majeures, comme les gaz de schiste, le « grand stade », la BA217, le plateau de Saclay, la gestion des déchets, les nuisances sonores, les pollutions de l’air, de l’eau et des sols, … mais je tacherai d’être à la hauteur de tous ces défis à relever avec les militants sur le terrain.

 

Enfin sur un sujet qui me tiens à cœur, l’arrivée de la gestion des fonds européens au niveau régional, pour moi qui suit et qui reste un européen convaincu –certes d’une autre Europe- je suivrais particulièrement ce sujet crucial pour engager l’Ile de France dans la transition économique seul moyen de mener notre région « 1,5 degrés compatibles », alors que le grand accord sur le climat à la COP21 s’est négocié dans notre région.

 

Merci à tous ceux qui m’ont fait confiance et je tacherai de défendre cette jolie citation de Michel Audiard dans Le président face à Madame la Présidente : « Mais, sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi. »

 

Commenter cet article