Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Régionales2015 #LRMP pour le Bien Commun

4 Décembre 2015, 11:00am

Publié par CAP21LRC

Régionales2015 #LRMP pour le Bien Commun

Parmi les 10 listes proposées dans la nouvelle région Languedoc-Roussillon--Midi-Pyrénées #LRMP, nous soutenons celle du Bien Commun en droite ligne de la COP21.

 

 

 

 

Citoyenne, Citoyen, vous trouverez ce document dans l'envoi officiel.
Citoyenne, Citoyen, vous trouverez ce document dans l'envoi officiel.

Citoyenne, Citoyen, vous trouverez ce document dans l'envoi officiel.

Pour en savoir plus : lebiencommun.fr

 

 

 

 

Même La Dépêche en parle (un véritable exploit démocratique de sa part) :

 

Fabienne Lada, tête de liste des Hautes-Pyrénées, et Christophe Cavard, tête de liste régionale.

 

Cette «coopérative politique née il y a quelques mois de la rencontre entre des écologistes et des habitants engagés» se présente à sa première élection, avec un budget de Petit Poucet. «Avec les attentats, notre campagne sur une nouvelle région élargie a pris du retard. C'est un véritable marathon, ce qui explique que nous sommes à Tarbes seulement aujourd'hui (NDLR : hier). C'est notre dernier département, avoue Christophe Cavard, député du Gard, écologiste. Nous appartenons au camp de la gauche mais nous considérons que les partis politiques traditionnels ne répondent plus aux attentes des citoyens. J'ai quitté Europe écologie-Les Verts en juin 2015. Mon ancienne formation ne prône plus une écologie des solutions, pragmatique. De plus, Le Bien commun s'est ouvert à des militants d'autres causes, qui ne sont pas issus de partis politiques. Rien de mieux pour nous que d'aller se confronter à un scrutin pour faire légitimer notre démarche.» Après avoir réussi la première étape de constituer des listes sur les 13 départements, «notre objectif, c'est d'avoir des élus et de former un groupe politique dans la future majorité de gauche».

C'est Fabienne Lada, 45 ans, chef de service éducatif en établissement pénitentiaire, qui conduira la liste sur les Hautes-Pyrénées, devant Édouard Hugues, Zahara Moindze, Jean Yobo, Maele Ramet, Jacques Larruchon, Pascale Dumont, Pierre Puntous et Isabelle Marteil. Pour elle, «la proximité de la montagne et de la mer est un atout pour développer des activités non délocalisables», pour juguler l'exode rural et lutter contre le chômage qui culmine à près de 20 % à Tarbes. Autour du pôle universitaire, la formation des jeunes doit être orientée vers les secteurs porteurs des produits du terroir, de la gastronomie, du vin et du tourisme culturel. «Le Bien commun a vocation à dépasser le cadre des régionales. Pour nous, c'est le début d'une aventure», souligne Christophe Cavard en guise de conclusion.

Cyrille Marqué

 

Commenter cet article