Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Climat: après l'appel de Manille, Corinne Lepage "attend des actes"

27 Février 2015, 17:15pm

Publié par Corinne Lepage

Corinne Lepage, ce vendredi matin 27 février 2015 sur RMC et RMC Découverte.

Corinne Lepage, ce vendredi matin 27 février 2015 sur RMC et RMC Découverte.

L'ancienne ministre de l'Ecologie, Corinne Lepage, invitée d'RMC ce vendredi matin, s'est réjoui de l'"appel de Manille" du président François Hollande, tout en rappelant qu'en France, la loi de transition énergétique était actuellement "passée à l'essoreuse" au Parlement.

 

 

 

François Hollande a lancé jeudi son "appel de Manille", pour exhorter le monde entier à trouver un accord pour lutter contre le dérèglement climatique, lors de la Conférence mondiale sur le climat en décembre à Paris. Si elle s'est réjouie de cet appel, députée européenne et ancienne ministre de l'Écologie Corinne Lepage, invitée d'Adrien Borne ce vendredi matin, attend maintenant des actes concrets.

"Ce qui compte ce sont les actes", a-t-elle déclaré. Avant d'interroger: "Est-ce qu'à Paris (lors de la conférence climat) on va être capable de mobilier les 100 milliards de dollars prévus pour financer l'adaptation au changement climatique ? Est-ce qu'on va être capable d'avoir un accord de tous les pays sur une réduction programmée et obligatoire de réduction des gaz à effet de serre ?".

 

"Je suis préoccupé par ce que l'on fait en France"

Selon Corinne Lepage, "il faut changer beaucoup de choses: le modèle économique, le modèle énergétique, et lutter de manière vigoureuse contre la corruption à l'origine de beaucoup des difficultés que nous rencontrons dans le domaine du climat". "Ce que fait François Hollande sur le plan climatique est visiblement important et je pense qu'il en fait un véritable cheval de bataille, mais je suis un peu préoccupé par ce que l'on fait en France", a ajouté la députée européenne, faisant allusion à la loi de Transition énergétique, actuellement discutée au Sénat.

"La loi est passé à l'essoreuse, a ironisé Corinne Lepage, qui a rappelé que "200 ONG ont lancé un appel aux parlementaires et au gouvernement pour arrêter de réduire cette loi à une véritable peau de chagrin".

 

Commenter cet article