Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

"Combattre le FN"

1 Novembre 2014, 08:49am

Publié par Victor Ferreira

 

https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/v/t1.0-9/s720x720/10675522_681978071911151_8893203595562447538_n.jpg?oh=b73d15128bf8f2d9ba8a1b5051f2b138&oe=54E04A8F&__gda__=1424107729_e6be295ceb97d532cdb81c82b8752d94

 

Un des axes de notre positionnement est de combattre le FN.
Pour cela, il est nécessaire d’apporter des réponses audibles - donc fortes - aux préoccupations d’une large majorité des Français. Ce que fait très bien le FN.

 

Les préoccupations des Français
Le triptyque chômage, pauvreté, inégalités est au cœur de la logique d’attraction du FN. Les 12 derniers mois ont battu tous les records.

 

  • Le chômage et la précarité continuent leur progression inexorable :

La barre des 6 millions de chômeurs (inscrits à pôle emploi) a été franchie en mai dernier– toutes catégories confondues
Plus de 8 millions de personnes ont été inscrites à Pôle emploi au cours de 12 derniers mois.
3,7 millions de CDD de moins d’un mois fin 2013
En intégrant les bénéficiaires du RSA non inscrits (1 ,5 million), les 830 000 « découragés » en fin de droits, on dépasse largement les 10 millions de chômeurs et précaires.
A comparer aux 15,7 millions de salariés du secteur marchand
d’où la question fondamentale : est-ce réaliste d’avoir comme seul levier d’action l’augmentation du nombre d’emplois du secteur marchand, ce qui supposerait d’augmenter ce nombre de 50 %... pour n’intégrer que 75% des chômeurs ?...

 

  • La pauvreté explose :

Elle touche 8,6 millions de personnes en France, soit 14 % des français
Elle s’est accrue de 1,3 millions en 10 ans
Les enfants les premiers touchés : un enfant sur 5 est pauvre, soit 2 millions.
50 % des salariés à temps plein ont un salaire mensuel inférieur à 2130 €. Pour ces personnes, le revenu à vivre est faible, voire très faible (une fois retirées les dépenses incompressibles, telles que le loyer, le chauffage et la nourriture)

 

  • Les inégalités s’accroissent… une élite en profite

 

Les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres
Dans un monde hyper m
édiatisé, tout le monde le sait
Les élites économiques et politiques sont déconnectées de la vraie vie des gens.

Les élites politiques sont perçus comme des profiteurs (cf les « affaires ») : la solution ne viendra pas d’eux

 

Au-delà des chiffres, ce sont des millions de situations vécues très douloureusement, au quotidien.

  • Pas d’avenir

Les jeunes sont les premiers touchés par la pauvreté, le chômage et la précarité. 23 % des jeunes sont pauvres (+ 5 points depuis 2005). 23 % sont chomeurs.
Le milieu rural est touché de plein fouet : c’est la fin de la vie rurale.

 

  • L’inertie flagrante des politiques.

 

On espérait qu’Hollande serait celui qui change les choses. Mais la situation empire (chômage, pauvreté, inégalités affaires).
La politique menée actuellement est inefficace à court et moyen terme. (cf dernier rapport OFCE). De plus, elle est totalement illisible.
Les politiques économiques actuellement menées sont centrées sur la croissance. Elles occultent le fait qu’il est hautement improbable qu’elle dépasse les 2 % dans les prochaines années. Or, les propositions économiques actuelles (droite, centre, centre gauche) considèrent « pas de croissance, pas d‘emploi ».

 

Conséquences : angoisse, dépression et colère

  • angoisse :

de ne plus s’en sortir aujourd’hui
de se retrouver en difficulté demain : soi-même ou ses proches (enfants, frères et sœurs, amis). Aujourd’hui, tout le monde connait un proche au chômage.

  • Impuissance et dépression :

plus d’espoir que les choses s’améliorent; plus de perspective positive. Il n’y a pas de lumière au bout du tunnel.

  • Ecœurement et Colère

Parce que le système économique et financier actuel est un broyeur de nos vies
parce que les politiques sont des profiteurs
parce que les politiques ne s’occupent pas de nous

 

QUESTION CENTRALE :
Quelles propositions – nouvelles et ambitieuses… et crédible – pour réduire la pauvreté, le chômage de masse et les inégalités ?
et démontrer que l’on s’occupe vraiment des Français ?

 

Contribution de Victor Ferreira,

fondateur de Newmanity le réseau social solidaire
1er novembre
2014

 

Commenter cet article