Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cap21/LRC Toulouse

Nous soutenons la campagne "La main sale de Chevron"

25 Juin 2014, 06:11am

Publié par Corinne Lepage

Deux ex Ministres de l'écologie s'associent... Corinne Lepage et Delphine Batho

Deux ex Ministres de l'écologie s'associent... Corinne Lepage et Delphine Batho

Le feuilleton judiciaire lié à la pollution pétrolière par Chevron-Texaco en Équateur dure depuis plus de vingt ans. Chevron-Texaco refuse de reconnaitre sa responsabilité dans cette catastrophe environnementale gravissime. Condamné à une amende record en 2011, amende confirmée en appel en 2012, Chevron a refusé de payer et a contesté cette condamnation devant une cour américaine, qui lui a donné raison. Les 30.000 plaignants équatoriens ont bien évidemment fait appel. 

L'entreprise a également déposé une plainte devant la Cour arbitrale permanente de La Haye en s'appuyant sur la Traité de protection réciproque des investissements qui a été signé entre l'Équateur et les États-Unis. Cette Cour arbitrale pourrait, au nom de la protection des investissements, condamner l'Équateur à, non seulement payer pour réparer les dégâts environnementaux mais également à indemniser Chevron-Texaco pour atteinte aux intérêts de l'entreprise.

Nous, anciennes ministres de l'Environnement, sommes très inquiètes des graves dommages environnementaux provoqués en Équateur par l'entreprise Chevron-Texaco lors des activités d'exploration et d'exploitation de pétrole opérées de 1964 à 1992.

Nous exprimons notre solidarité avec les habitants des zones affectées sur deux millions d'hectares de l'Amazonie équatorienne et avec la lutte qu'ils mènent depuis vingt ans pour réclamer et rendre effective une indemnisation juste décidée par les tribunaux de justice compétents.

Nous dénonçons la campagne de harcèlement et de discrédit de la société Chevron-Texaco contre l'Équateur afin de nier sa responsabilité dans un désastre environnemental, dont l'ampleur est deux mille fois plus grave que la pollution causée par le pétrolier Erika au large des côtes françaises, et de prétendre la transférer à l'État et en dernier ressort au peuple équatorien.

Nous serons attentifs au déroulement de cette affaire et apportons notre soutien à la campagne de l'Équateur "La main sale de Chevron" destinée à informer la communauté internationale de la vérité sur cette catastrophe écologique, l'une des plus grandes dans l'histoire.

 

Source : Huffington Post

http://www.huffingtonpost.fr/delphine-batho/campagne-main-sale-chevron_b_5525569.html

Commenter cet article